Le vrai poète

En vérité, le poète, le vrai poète, possède l’art du funambule. Ecrire, c’est avancer mot à mot sur un fil de beauté, le fil d’un poème, d’une oeuvre, d’une histoire couchée sur un papier de soie. Ecrire, c’est avancer pas à pas, page après page, sur le chemin du livre.

Maxence Fermine

2 commentaires sur “Le vrai poète

  1. Merci pour cette belle pensée de Maxence Fermine, un romancier dont j’apprécie beaucoup les romans si poétiques. Oui, écrire, c’est dérouler le fil de soie de la beauté qui vit suspendue dans les airs et nous surprend, c’est rejoindre cette profondeur qui soudain se met à vibrer dans le secret de l’âme

  2. Écrire, c’est ce petit geste qui plus souvent qu’on voudrait le croire nous permet d’exister, de respirer et plus souvent encore d’aimer. Écrire un poème, c’est donner à notre coeur l’occasion de verser quelques gouttes de son sang sur une page blanche.

Laisser un commentaire