Le vagabond

Le vagabond va à l’aventure car il veut que chaque jour soit un jaillissement d’imprévus. Quelque chose doit le mettre sans cesse sur les bords de l’abîme. Dans la tension de l’effort, il trouve la paix intérieure, se débarrasse de toute fausseté, revient à l’élémentaire, et devient capable de pleurer de joie devant un filet d’eau claire. Son âme se simplifie : son voyage est une épuration.
Sylvain Tesson

1 commentaire sur “Le vagabond

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.