Glorieuse incertitude

J’ai souvent rencontré des comédiens qui connaissaient la fragilité des réactions du public et qui cherchaient désespérément à comprendre pourquoi et comment quelquefois on provoquait son rire ou son émotion, et quelquefois son indifférence ou son ennui.
– Ça … c’est la glorieuse incertitude de l’art du comédien … et des artistes en général.
– Et oui, cette incertitude qui faisait dire au bien regretté Raymond Devos : “Un succès, c’est un bide auquel on vient d’échapper !”
Françoise Dorin,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.