Pour aimer

A ceux qui tiennent pour une faiblesse d’avoir le cœur affamé, pour un défaut d’avoir l’esprit trop curieux et pour une dispersion de vouloir plonger dans tous les livres, goûter de tous les vins, nager dans toutes les mers, leur lire la belle phrase de Camus tirée de l’Amour de vivre:” Il n’y a pas […]

Face à l’absurdité

Pofigisme n’a pas de traduction en français. Ce mot russe désigne une attitude face à l’absurdité du monde et à l’imprévisibilité des événements. Le pofigisme est une résignation joyeuse, désespérée face à ce qui advient. Sylvain Tesson

La page

Qui m’apprendra à écrire ? désirait savoir un lecteur. La page, la page, cette blancheur éternelle, la blancheur de l’éternité que tu couvres lentement, affirmant le griffonnage du temps comme un droit, et ton audace comme une nécessité ; la page, que tu couvres opiniâtrement, que tu détruis mais en affirmant ta liberté et ton […]

La résilience

Le malheur n’est jamais pur, pas plus que le bonheur. Un mot permet d’organiser une autre manière de comprendre le mystère de ceux qui s’en sont sortis : la résilience, qui désigne la capacité à réussir, à vivre, à se développer en dépit d’adversité. Boris Cyrulnik

Je crois

Je crois à ce qui ne se dit pas, au pouvoir des liens, à la mémoire du sang, aux attaches du ventre, à la communication des esprits, aux ressentis par-delà l’impossibilité physique. Solène Bakowski

Toute une vie

Dans la jeunesse, l’âme n’est pas jeune. Elle est percluse du rhumatisme des modes, plie sous les idéologies, les normes en vigueur. L’Alzheimer juvénile la ronge : l’oubli de tout ce que l’enfant savait encore sur le sens profond des choses. La jeunesse transbahute tous les préjugés qu’on lui a inculqués, les jugements féroces, les […]

Secrets

Toutes les familles possèdent, dit-on, d’épaisses strates de silence tendu, des souffrances engluées dans des secrets cachés bien au fond de belles armoires à linge. Philippe Claudel

La réalité

Mais c’est ce que nous faisons en écrivant, non ? Transformer la réalité en une création artificielle, avec une esthétique, une poésie, une musique – à l’intérieure de laquelle nous trouvons notre place. Pourquoi écririons-nous, sinon ? Pourquoi écririons-nous si la vie réelle nous satisfaisait ? Lionel Duroy

Souvenirs

Les rapports d’un écrivain avec ses souvenirs, rapports mystérieux, il les entretient avec beaucoup de précautions, car il a toujours peur de brouiller cette source, ou de la voir se tarir. Car, chez la plupart, il se produit un curieux phénomène. Il y avait dans leur passé des événements, des personnes, des lieux qui les […]

Les petits riens

Mozart a composé “Les petits riens”. Et les petits riens de la vie sont la trame de l’existence. Quatre plaisirs par jour, tous les jours, redonnent du sel à la vie. Anne Ancelin Schützenberger