Le bonheur

Il n’est pas fou de vouloir vivre et d’entendre au fond du gouffre un léger souffle qui murmure que nous attend, comme un soleil impensable, le bonheur. Boris Cyrulnik

Rencontrer l’amour

La vérité est qu’il faut rencontrer l’amour avant de rencontrer la morale. Ou sinon, les deux périssent. La terre est cruelle. Ceux qui s’aiment devraient naître ensemble. Mais on aime mieux à mesure qu’on a vécu et c’est la vie elle-même qui sépare de l’amour. Il n’y a pas d’issue – sinon la chance, l’éclair…Continue reading Rencontrer l’amour

Des mots

Trouver des mots à l’échelle du vent Trouver des mots qui pratiquent des brèches Dans le sommeil comme un soleil levant Des mots qui soient à nos soifs une eau fraîche Trouver des mots forts comme la folie Trouver des mots couleur de tous les jours Trouver des mots que personne n’oublie Louis Aragon

La ville

La part de rêve que la ville diffuse a la couleur des libertés perdues chacun croit la ville transformée au matin alors qu’elle ne sait plus où elle s’achève la nuit Claude Beausoleil

Le bonheur

L’orgasme est au corps physique ce que le bonheur est à notre corps spirituel. C’est la sensation brève et accablante, l’illumination que recherchent les mystiques et les poètes. On ne peut être heureux pendant des jours ou des années entières. Pas même quelques heures de suite. Dostoïevski le décrit comme un prélude à l’épilepsie, Rilke…Continue reading Le bonheur

Un rêveur

Un rêveur n’est pas un homme, c’est un être neutre ; il vit dans une ombre perpétuelle comme s’il se cachait même du jour ; il s’incruste dans son trou comme un escargot ou plutôt il ressemble davantage encore à la tortue, qu’en pensez-vous ? Fiodor Dostoïevski

Le roman

Faire concurrence à l’état-civil, cette formule trop répétée de Balzac résume une première direction d’ambition. Le roman qui veut énoncer intégralement la totalité de l’existence, ou du moins le tableau complet de l’époque, sera touffu et inclusif avant tout. Dans son désir de tout embrasser et de tout engranger, il accueillera, il développera, et surtout…Continue reading Le roman

La vérité

Ce qui est beau, c’est d’écrire sans réfléchir. Surtout lorsqu’on n’est plus maître de soi. Alors les mots se délient, et ne reste plus que la vérité. Mais ce soir, la vérité est floue et contenue, enfermée dans une sorte de pudeur indéchiffrable. La peur ? Peut-être. Morgane Ortin

Ces traces

Mais écrire à la main, noircir des dizaines, des centaines de feuilles de papier, c’est un bonheur physique, sensuel, dont jamais, je crois, je ne pourrai me passer. Je laisse des traces. Et ces traces sont vivantes. Rien que l’idée d’ouvrir une chemise, de faire claquer les élastiques, de glisser la main au milieu des…Continue reading Ces traces

L’art

L’art n’a pas pour vocation de gagner. Mais il ne perd jamais non plus. Il ne faut pas se soumettre, mais il ne faut pas non plus soumettre l’autre. On ne se range du côté de personne en définitive. Ah, ça semble difficile ! L’art est une chose si compliquée. Mais si vous voulez mon…Continue reading L’art