L’essentiel

Tourmenté par les rives de l’essentiel, je laisse les hypocrisies danser autour de moi. Didier Celiset

Traversez les mots !

Traversez les mots ! Vous y trouverez de petits sentiers troublants, déconcertants, enivrants… Didier Celiset

L’écriture manuscrite

Les caractères d’imprimerie sont prévisibles, impersonnels. L’information se fixe de manière quasi mécanique sur la rétine du lecteur.
L’écriture manuscrite, elle, résiste, demande du temps pour révéler sa signification, un contact aussi intime que celui d’une peau.
Ruth L. Ozeki

Incertitudes

On mesure l’intelligence d’un individu à la quantité d’incertitudes qu’il est capable de supporter.
Emmanuel Kant

Donnez moi un pourquoi

Loin. Sans réussir à m’en faire une raison. […] En demandant de l’aide aux étoiles. Dehors, sur le balcon, en fumant une cigarette, puis en suivant la fumée jusqu’au ciel, en haut, encore plus haut, au delà.. Là bas, juste là où nous avions été. Combien de fois j’ai nagé dans cette mer nocturne, En haut, en bas, sans arrêt. Avec l’Hydre, Persée, Andromède.. Jusqu’à Cassiopée. Première étoile à droite et puis tout droit, jusqu’au matin. Encore plus loin. Et je demandais à toutes : « Vous l’avez vu ? Je vous en prie.. J’ai perdu mon étoile. Mon île n’est plus. Où est-elle, maintenant ? Que fait-elle ? Avec qui ? » Autour de moi, je n’entends que le silence des étoiles, embarrassées. Le bruit pénible de mes larmes infinies. Et moi, stupide, qui voulais ou espérais trouver une réponse. Donnez moi un pourquoi, un simple pourquoi, n’importe lequel. Mais quelle idiote. C’est bien connu. Quand un amour finit, on peut tout trouver, sauf un pourquoi.
Federico Moccia

L’art

L’art est ce qui nous permet de vivre sans sombrer dans la folie, sans exploser, sans nous transformer en blessure, en malheur, en fusil. Il est ce qui permet malgré tout à l’homme de se pardonner les imperfections de sa condition humaine.

Jon Kalman Stefansson

Ce que j’aime

Je ne sais pas ce qui est beau, mais je sais ce que j’aime et je trouve ça amplement suffisant.
Boris Vian