Le bonheur

Le bonheur est le but de la philosophie, mais il n’est pas sa norme. La norme de la philosophie, comme de toute pensée digne de ce nom, c’est la vérité au moins possible. Penser ce qui me rend heureux ? Ce ne serait qu’une version sophistiquée – et sophistique – de la méthode Coué. Mieux…Continue reading Le bonheur

S’inventer

Nous sommes tous fabriqués. C’est seulement quand on l’a reconnu que l’on peut s’inventer un peu. Rêver aux possibles. Un immense terrain de jeu où les rôles ne sont pas distribués à l’avance, et où les règles s’inventent à chaque rencontre. De ce film-là, j’ai hâte de voir la suite.Amandine Dhée

Optimistes

D’ailleurs, à ceux qui me disent que l’optimisme est bien naïf, je réponds que les plus grands businessmen, sportifs, artistes, inventeurs et ceux qui ont contribué à changer le monde – Gandhi, Mandela, Martin Luther King, Mère Térésa – sont les plus grands optimistes qui soient. Ils ont rêvé d’un monde meilleur, et participé à…Continue reading Optimistes

Bienveillance

Pour être bien dans ma peau, j’ai besoin que les gens s’épanouissent autour de moi. Mon altruisme est donc a priori égoïste, ce qui d’une certaine manière en garantit la sincérité. Sous des allures d’épicurien paisible, je suis un guerrier, en fait. Un guerrier de la bienveillance.Didier Van Cauwelaert

Le chapeau

Il y a une indéfinissable façon de porter un chapeau : mettez le chapeau un peu trop en arrière, vous avez l’air effronté ; mettez-le trop en avant, vous avez l’air sournois ; de côté, l’air devient cavalier ; les femmes comme il faut posent leurs chapeaux comme elles veulent et ont toujours bon air.Honoré…Continue reading Le chapeau

La vie

Je me dis que finalement, c’est peut-être ça la vie : beaucoup de désespoir mais aussi quelques moments de beauté où le temps n’est plus le même. C’est comme si les notes de musique faisaient un genre de parenthèse dans le temps, de suspension, un ailleurs ici même, un toujours dans le jamais.Muriel Barbery

L’écriture

Mais même si l’écriture, elle est là, toujours prête à hurler, à pleurer, on ne l’écrit pas. Ce sont des émotions de cet ordre, très subtiles, très profondes, très charnelles, aussi essentielles, et complétement imprévisibles, qui peuvent couver des vies entières dans le corps. C’est ça l’écriture. C’est le train de l’écrit qui passe par…Continue reading L’écriture

Seul

On n’est jamais seul. On est toujours fille ou fils de quelqu’un. Femme ou mari de quelqu’un. Mère ou père de quelqu’un. Voisin ou compatriote de quelqu’un. On appartient toujours à quelque chose. On est des animaux sociaux. Autrui est notre oxygène. Pour survivre, tu ne peux pas te passer de ça. Même les minuscules…Continue reading Seul