Les grands hommes

Les hommes et les poissons ont ceci en commun que les grands hommes et les grands poissons ont tous disparu. On voit bien que le monde n’est pas fait pour eux. Gao Xingjian

La pudeur

Il est paradoxal de faire l’éloge de la pudeur, aussi bien quand il s’agit de la sienne que celle d’autrui. Il n’est pas possible de faire l’éloge de sa propre pudeur, parce que la pudeur, au même titre que la modestie, la simplicité, la pureté, la dignité ou l’humilité fait partie de ces vertus fragiles […]

Si heureux

Je venais d’être si heureux. Si heureux… J’étais intrigué et un peu épouvanté aussi. Etait-ce normal d’être si heureux ? Etait-ce juste ? Quel prix allais-je devoir payer pour tout ça ? Anna Gavalda

Les philosophes

Dans toute l’histoire de la philosophie, les philosophes se sont interrogés sur l’essence de l’homme, sur sa nature. Mais Sartre pensait que l’homme ne possède pas une nature éternelle de ce genre. C’est pourquoi se poser des questions sur le sens de la vie en général n’a aucun sens. Nous sommes en d’autres termes condamnés […]

La vie

La vie n’est qu’une longue chaîne de hasards. Jostein Gaarder

Ces êtres de lumière

Certains êtres, à mesure que le temps passe, deviennent de plus en plus libres : ils se redressent au lieu de s’affaisser. Il émane d’eux une énergie étonnante. Ils sont lumière pour qui les rencontre. J’aimerais savoir ce qu’ils ont fait des ombres de leur passé. De leurs regrets, de leurs déchirures. Comment ils s’en […]

L’écriture

Ça rend sauvage l’écriture. On rejoint une sauvagerie d’avant la vie. Et on la reconnaît toujours, c’est celle des forêts, celle ancienne comme le temps. Celle de la peur de tout, distincte et inséparable de la vie même. On est acharné. On ne peut pas écrire sans la force du corps. Il faut être plus […]

J’ai peur d’écrire

J’ai peur d’écrire, aussi, parce que quand j’écris je vais toujours vers le non-exprimé, le dangereux, l’endroit où les murs ne tiennent pas. Je ne sais pas ce qui s’y trouve, mais j’y suis attirée. Le moi blessé est-il le moi qui écrit ? Le moi qui écrit est-il une réponse au moi blessé ? […]

Les poètes

Un poète, en définitive, ça grogne, et voilà qu’il dérange les “bonnes âmes”. Dans les grognements des poètes, il passe un peu de cette innocence qui remet en question notre condition d’homme, car, à la vérité, les poètes ne sont pas des hommes. Des anges ?… Pourquoi pas ? Léo Ferré

Une vision du monde

Le freudisme est […] comme le spinozisme ou le nietzschéisme, le platonisme ou le cartésianisme, l’augustinisme ou le kantisme, uuu privée à prétention universelle. La psychanalyse constitue l’autobiographie d’un homme qui s’invente un monde pour vivre avec ses fantasmes – comme n’importe quel philosophe… Michel Onfray