Le silence

 est l’océan du non-dit, de l’indicible, du refoulé, de l’effacement, de la surdité. Il encercle les îles éparpillées où sont réunis ceux qui ont le droit de parler, ceux qui écoutent et ce qui peut être dit. Le silence prend bien des formes et a bien des raisons ; chacun d’entre nous possède son océan […]

L’essentiel

Eloignez-vous de l’illusoire, allez à l’essentiel. La vieillesse vient sans prévenir. Vous pensez avoir du temps, mais croyez-moi, le sablier gigantesque que vous pensez tenir entre vos mains se révélera ridiculement petit dans quelques années. Sabrina Philippe

Une vie

Une vie, c’est un drôle d’objet, d’instant en instant translucide et tout entier opaque, que je fabrique moi-même et qui m’est imposé, dont le monde me fournit la substance et qu’il me vole, pulvérisé par les événements, dispersé, brisé, hachuré et qui pourtant garde son unité; ça pèse lourd et c’est inconsistant : cette contradiction […]

Théâtralité généralisée

Le privilège exceptionnel de Molière est qu’en sa personne se sont rencontrées toute la sagesse humaniste et la plus formidable aptitude à faire du théâtre : ainsi, comme acteur aussi bien que comme auteur, il avait conscience de faire très exactement du théâtre au second degré. Cette conjonction explique que son œuvre se caractérise par […]

Dans le silence

L’amour se fait à l’écart comme la pensée se fait à l’écart, comme lire se fait à l’écart, comme la musique se conçoit dans le silence, comme rêver se fait dans la nuit du sommeil. Pascal Quignard

L’intelligence

Bien sûr, il y a des gens qui auront lu Freud, Platon, qui sauront jongler avec les quarks et faire la différence entre un faucon pèlerin et une crécerelle, et qui seront des imbéciles. Néanmoins, potentiellement, en étant en contact avec une multitude de stimulations et en laissant son esprit fréquenter une atmosphère enrichissante, l’intelligence […]

Egocentrisme

C’est quand même étonnant cette capacité qu’ont les gens de ne s’intéresser qu’à eux. Ils peuvent dévoiler leur nombril pendant des heures sans consacrer une seule seconde d’attention à la personne qui leur fait face. On pourrait être un porte-manteau ou une espadrille, ce serait pareil. Sauf qu’ils rechigneraient peut-être à parler à une espadrille. […]

Pour toi

Aux heures les plus sombres Quand tu te sens découragée Que tu pleures dans l’ombre Que t’en as marre de lutter Que t’es prête à rendre les armes Derrière toi jette un coup d’oeil Et aussitôt sèche tes larmes Car je suis là pour toi, et je veille. Gayle Forman

Encore vivants

Parce que nos besoins sont nos petits rêves quotidiens. Ce sont nos petites choses à faire, qui nous projettent à demain, à après-demain, dans le futur ; ces petits riens qu’on achètera la semaine prochaine et qui nous permettent de penser que la semaine prochaine, on sera encore vivants. Grégoire Delacourt

Un livre

Un livre est un engrenage. Prenez garde à ces lignes noires sur du papier blanc ; ce sont des forces ; elles se combinent, se composent, se décomposent, entrent l’une dans l’autre, pivotent l’une sur l’autre, se dévident, se nouent, s’accouplent, travaillent. Victor Hugo