Jusqu’à l’aube

Et chaque lecteur est un mystère, Un trésor enfoui dans la terre, Même le dernier et le plus improbable, Celui qui s’est tu tout au long de sa vie. Il y a là tout ce que la nature Nous cache quand cela l’arrange. Il y a là quelqu’un qui se désole et pleure À une…Continue reading Jusqu’à l’aube

La morale

Il n’y a pas de morale de l’avenir. Toute morale, comme toute culture, vient du passé. André Comte-Sponville

L’âme du monde

Être un sage, ce n’est pas faire toujours preuve d’un calme imperturbable. C’est aussi le moment de librement exprimer et ressentir la vérité de notre vie. D’explorer les passions enterrées depuis des années derrière le masque des convenances. C’est le moment de servir une cause avec énergie et compassion, de tomber follement amoureux et de…Continue reading L’âme du monde

Les témérités

Il faut, pour la marche en avant du genre humain, qu’il y ait sur les sommets, en permanence, de fières leçons de courage. Les témérités éblouissent l’histoire et sont une des grandes clartés de l’homme. L’aurore ose quand elle se lève. Tenter, braver, persister, persévérer, s’être fidèle à soi-même, prendre corps à corps le destin,…Continue reading Les témérités

Liberté

Il est peu de vertus plus tristes que la résignation ; elle transforme en fantasmes, en rêveries contingentes, des projets qui s’étaient d’abord constitués comme volonté et comme liberté. Simone de Beauvoir

La solitude

A Trouville pourtant il y avait la plage, la mer, les immensités du ciel, de sables. Et c’était aussi , ici, la solitude. C’est à Trouville que j’ai regardé la mer jusqu’au rien. Trouville c’est la solitude de ma vie entière. Marguerite Duras

L’ombre

Rien ne sera jamais que rien Dit l’ombre Et sa main se ferma sur rien Même si le grand jour triomphe Ai-je en réponse demandé L’ombre a ri d’un rire sans rire D’un rire de rienMême si le grand jour triomphe Même s’il fait jour un jour enfin Rien ne sera jamais que rien Répéta…Continue reading L’ombre

Le grand tourment

Le grand tourment de l’existence vient de ce que nous sommes éternellement seuls, et tous nos efforts, tous nos actes, ne tendent qu’à fuir cette solitude. Guy de Maupassant.

L’éternel

Dans le peu, on trouve parfois l’abondance ; dans le petit, l’immense ; dans le bref, l’éternel. Pascale Senk

Littérature

Que signifie enfin une littérature désespérée ? Le désespoir est silencieux. Le silence même, au demeurant, garde un sens si les yeux parlent. Le vrai désespoir est agonie, tombeau ou abîme. S’il parle, s’il raisonne, s’il écrit surtout, aussitôt le frère nous tend la main, l’arbre est justifié, l’amour naît. Une désespérée est une contradiction…Continue reading Littérature