Les absents

Parfois lls sont là Plus intensément là Mêlant au dire humain au rire humain Ce fond de gravité Que seuls Ils sauront conserver Que seuls lls sauront dissiper Trop intensément là Ils gardent silence encore. François Cheng

Un baiser

Une larme a son prix ; c’est la sœur d’un sourire. Avec deux yeux bavards parfois j’aime à jaser ; Mais le seul vrai langage au monde, est un baiser. Alfred de Musset

Idéal d’être

Si la franchise ou sincérité est une valeur universelle, il va de soit que sa maxime “il faut être ce que l’on est“ ne sert pas uniquement de principe régulateur pour les jugements et les concepts par lesquels j’exprime ce que je suis. Elle pose non pas simplement un idéal du connaitre mais un idéal…Continue reading Idéal d’être

Mieux ailleurs

Il m’a souvent semblé que mon plaisir serait d’aller toujours droit devant moi, sans savoir où, sans que personne s’en inquiète, et de voir toujours des pays nouveaux. Je ne suis jamais bien nulle part, et je crois toujours que je serais mieux ailleurs que là où je suis. Charles Baudelaire

La fonction de l’écrivain

La fonction de l’écrivain est de faire en sorte que nul ne puisse ignorer le monde et que nul ne puisse s’en dire innocent. Et comme il s’est une fois engagé dans l’univers du langage, il ne peut jamais feindre qu’il ne sache pas parler […]. Tout cela n’empêche point qu’il n’y ait la manière…Continue reading La fonction de l’écrivain

L’espérance et la foi

Par un phénomène inexplicable, beaucoup de gens ont l’espérance sans avoir la foi. L’espérance est la fleur du désir, la foi est le fruit de la certitude. Honoré de Balzac

L’écriture

L’écriture, est-ce ainsi ? Lorsqu’on écrit, tout devient du passé. Le destin de celui qui écrit n’est-il pas de remonter le courant à partir du présent vers les temps douloureux, comme le fait un saumon, même si le courant est rapide et lui déchire les nageoires ? Kyong-suk Shin

L’océan

Voici l’océan.La solennité même,immense et gris.Mais comme l’âmedans un moment de solitudes’ouvre toute entièrereflétant les mille facettesdes abîmes secretsainsi l’océanpar un matin bleus’ouvre au cielet à la solitude.Regardez, la mer scintillej’ai, moi aussi, des étoileset des profondeurs bleues. Olav Hakonson Hauge

Au théâtre

Mais si on dit : et la France ? Alors qui surgit à l’instant ? Molière ? Racine ? Hugo ? Voltaire ? Rabelais ? Ou quel autre ? Ils se pressent, ils sont une foule à l’entrée d’un théâtre, on ne sait pas qui faire entrer d’abord. Vercors

Le peuple

Le peuple est un troupeau imbécile, tantôt stupidement patient et tantôt férocement révolté. Guy de Maupassant