L’âme

Sais-tu où se situe l’âme en nous ? L’âme est dans ce petit compartiment sous la tempe où on sent un pincement chaque fois qu’on souffre, qu’on est triste ou désemparé. L’âme n’est pas comme le corps. L’âme n’a pas les limites du corps ; elle peut ressentir aussi les souffrances des autres. […] L’âme…Continue reading L’âme

Je n’ai envie que de t’aimer

Je n’ai envie que de t’aimer Un orage emplit la vallée Un poisson la rivière Je t’ai faite à la taille de ma solitude Le monde entier pour se cacher Des jours des nuits Pour se comprendre Pour ne plus rien voir dans tes yeux Que ce je pense de toi Et d’un monde à…Continue reading Je n’ai envie que de t’aimer

Le destin

Il est des êtres dont c’est le destin de se croiser. Où qu’ils soient. Où qu’ils aillent. Un jour, ils se rencontrent. Claudie Gallay

La philosophie

La philosophie ne rend point raison de tout. Que de choses incompréhensibles n’est-on pas obligé d’admettre ? Voltaire

En vie

Il n’y a pas de jour ordinaire tant qu’on est en vie, tant que ses jours ne sont pas comptés. Auður Ava Ólafsdóttir

La promenade

Si ça se trouve, je suis un génie de la promenade ! Se promener dans les endroits présentés à la télévision c’est pas ça la vraie promenade. L’idéal c’est de “se perdre avec nonchalance.” Jirô Taniguchi

L’art d’interroger

L’art d’interroger n’est pas si facile qu’on pense. C’est bien plus l’art des maîtres que des disciples; il faut avoir déjà beaucoup appris de choses pour savoir demander ce qu’on ne sait pas. Le savant s’enquiert, dit un proverbe indien; mais l’ignorant ne sait pas même de quoi s’enquérir. Jean-Jacques Rousseau

L’écriture

L’écriture, est-ce ainsi ? Lorsqu’on écrit, tout devient du passé. Le destin de celui qui écrit n’est-il pas de remonter le courant à partir du présent vers les temps douloureux, comme le fait un saumon, même si le courant est rapide et lui déchire les nageoires ? Kyong-suk Shin

Notre existence

Notre existence est un point, notre durée un instant, notre globe un atome. A peine a-t-on commencé à s’instruire un peu que la mort arrive avant qu’on ait de l’expérience. Voltaire

La douleur

Ainsi, la douleur, le plus constant de nos sentiments, ne serait vive qu’à sa première irruption ; et ses autres atteintes iraient en s’affaiblissant, soit par notre accoutumance à ses crises, soit par une loi de notre nature qui, pour se maintenir vivante, oppose à cette force destructive une force égale mais inerte, prise dans…Continue reading La douleur