Mes rêveries

Ces feuilles ne seront proprement qu’un informe journal de mes rêveries. Il y sera beaucoup question de moi parce qu’un solitaire qui réfléchit s’occupe nécessairement beaucoup de lui-même. De reste, toutes les idées étrangères qui me passent par la tête en me promenant y trouveront également leur place. Je dirai ce que j’ai pensé tout…Continue reading Mes rêveries

Le bonheur

Le bonheur est notre nature. Il est là, maintenant, mais nous devons penser à “remarquer” sa présence dans notre vie, au lieu de le poursuivre à tout prix. La gratitude éclaire notre bonheur intérieur, elle apaise les remous qui agitent la surface de notre esprit et nous encourage à marquer une pause pour réfléchir à…Continue reading Le bonheur

La vie

La vie n’est pas une énigme, qu’il faudrait résoudre. Ni une course, qu’il faudrait gagner. Ni un symptôme, qu’il faudrait interpréter. Elle est une aventure, un risque, un effort – qui vaut la peine, si nous l’aimons. Luc Ferry

Idéal d’être

Si la franchise ou sincérité est une valeur universelle, il va de soi que sa maxime “il faut être ce que l’on est“ ne sert pas uniquement de principe régulateur pour les jugements et les concepts par lesquels j’exprime ce que je suis. Elle pose non pas simplement un idéal du connaitre mais un idéal…Continue reading Idéal d’être

La source

L’eau bue dans la paume ou à même la source fait couler en nous le sel le plus secret de la terre et la pluie du ciel. Marguerite Yourcenar

Le cours du temps

Décaler les saisons, déjouer la succession du temps et des époques, c’est l’expression d’un grand fantasme pour nous autres mortels, contraints de suivre le cours du temps qui file à sens unique. Le temps que dure la dégustation, nous nous libérons de notre temporalité. Ryoko Sekiguchi

En vie

Il y a toujours un « reste », en tout : Un reste de visible qui échappe à notre vue, Un reste de silence qui échappe à notre ouïe, Un reste de lumière incrusté au fond de l’obscurité, Un reste de ténèbres fiché dans la lumière.Un reste d’illisibilité du monde.Il y a toujours un reste…Continue reading En vie

Un soir

Le hasard et la mélancolie, un soir, rencontrent une blonde tristesse. Les étoiles s’ébahissent. Singulier trio. Didier Celiset

Tous les poètes

Tous les poètes du monde Deviennent mélancoliques au crépuscule. J’écoute la pluie ce soir, Et je revois les dix années précédentes. Ikkyu

Penser

Penser, ce n’est plus unifier, rendre familière l’apparence sous le visage d’un grand principe. Penser, c’est réapprendre à voir, à être attentif, c’est diriger sa conscience. c’est faire de chaque idée et de chaque image, à la façon de Proust, un lieu privilégié. Albert Camus https://www.facebook.com/celisetdidier/