Le cours du temps

Décaler les saisons, déjouer la succession du temps et des époques, c’est l’expression d’un grand fantasme pour nous autres mortels, contraints de suivre le cours du temps qui file à sens unique. Le temps que dure la dégustation, nous nous libérons de notre temporalité. Ryoko Sekiguchi

En vie

Il y a toujours un « reste », en tout : Un reste de visible qui échappe à notre vue, Un reste de silence qui échappe à notre ouïe, Un reste de lumière incrusté au fond de l’obscurité, Un reste de ténèbres fiché dans la lumière.Un reste d’illisibilité du monde.Il y a toujours un reste…Continue reading En vie

Un soir

Le hasard et la mélancolie, un soir, rencontrent une blonde tristesse. Les étoiles s’ébahissent. Singulier trio. Didier Celiset

Tous les poètes

Tous les poètes du monde Deviennent mélancoliques au crépuscule. J’écoute la pluie ce soir, Et je revois les dix années précédentes. Ikkyu

Penser

Penser, ce n’est plus unifier, rendre familière l’apparence sous le visage d’un grand principe. Penser, c’est réapprendre à voir, à être attentif, c’est diriger sa conscience. c’est faire de chaque idée et de chaque image, à la façon de Proust, un lieu privilégié. Albert Camus https://www.facebook.com/celisetdidier/

Le voyageur

Il pleut dans le soir Toute la pluie de ma tendresse ! Toi le voyageur, Ne t’enquiers d’une traverse, Dors plutôt dans cette auberge ! Akiko Yosano

L’ardeur

Laisse danser les fourbes, avance, change en suivant cette singulière ardeur. Didier Celiset

La mer

La mer est toujours surveillée, vérifiée. Des fois qu’elle ne voudrait plus vivre. Comme il y a des gens qui ne veulent plus partir mais seulement rester là, à vivre dans l’immobilité du temps. Marguerite Duras https://www.facebook.com/celisetdidier/

Les souvenirs

Les souvenirs, c’est quelque chose qui vous réchauffe de l’intérieur. Et qui vous déchirent violemment le coeur en même temps. Haruki Murakami https://www.facebook.com/celisetdidier/

Qui suis-je ?

Je ne me suis jamais tourmenté avec la question bateau : « Qui suis-je ? » Au vrai, elle m’indiffère, tant je suis persuadé que mon portrait ne peut être que celui d’un inconnu. Au mieux : d’un inconnu qui passe, dont la destinée organique est chevillée à son époque. L’écriture est mon unique certitude,…Continue reading Qui suis-je ?