Juxtaposition

 Ce qui m’intéresse, c’est la juxtaposition du passé rempli de rêves, de crédulité, de fourvoiements et de cette violente lucidité, surtout au moment où j’écris. Didier Celiset

Reconstitution

La reconstitution, c’est mon obsession. L’écriture mène au ralliement des souvenirs. Didier Celiset ATELIER D’ÉCRITURE AUTOBIOGRAPHIQUE-L’ART D’ÉCRIRE http://latentationdecrire.com/accueil-4/latelier-decriture-autobiographique/

Liens avec le passé

On ne peut pas écrire, créer sans des liens avec le passé. Sinon on est comme désarticulé. Les mots ne viennent pas sans une trajectoire. Mes mots venaient de l’enfance, de la solitude, des barbelés posés entre le monde et moi. Didier Celiset

Ces mots

Ces mots suspendus à mes réflexes, ces mots qui voulaient surprendre et se mêler aux mots des autres élèves, ces mots restaient meurtris dans mon isolement absurde. En effet je ressentais ma timidité comme ridicule. Depuis l’enfance les mots étaient restés refoulés. Au moins ils avaient échappé à l’impertinence, l’arrogance et la trivialité de langage. […]

Le lien

Mes souvenirs recèlent seulement de l’amour ou de l’admiration…Je déteste la dépendance. Je n’accepte pas d’être soudé à une situation. Le lien tel que je le conçois, inclut souvent une haute dose d’amour, de passion. Ce lien est solide, exclusivement salvateur et me laisse toutefois mon espace de liberté. Didier Celiset