L’écriture

A travers l’écriture, je récupère mon viscéral besoin d’être seul à façonner Didier Celiset (Le soleil des souvenirs)

Les commencements

Les commencements ont des charmes inexprimables. Molière

Le temps

Non, le temps ne passe pas. Il arrive qu’il disparaisse, pour mieux réapparaître là où on ne l’attend pas, le temps se replie sur lui-même, puis se détend jusqu’à la transparence, plus loin d’une chose, trop près d’une autre, limpide comme une méduse, le temps avance comme ça, contracté, déplié, invisible… Isabelle Sorente

Dégustation d’un livre

La dégustation d’un livre est peut-être plus solitaire que celle d’un vin. Mais ils ont ceci de commun que leur goût se déploie et s’affine à la discussion. Etienne Davodeau

La solitude

Pour vivre, il faut avoir été regardé au moins une fois, avoir été aimé au moins une fois, avoir été porté au moins une fois. Et après, quand cette chose-là a été donnée, vous pouvez être seul. La solitude n’est plus jamais mauvaise. Même si on ne vous porte plus, même si on ne vous […]

Vivant

Quand je dis « moi », de quoi s’agit-il ? « Moi », c’est d’abord quelque chose de vivant : je porte en moi la Vie, je suis donc, avant toute chose, la vie que je porte en moi.   Mais qu’est-ce qui est vraiment vivant en moi ?   C’est tout ce qui n’est pas parasitaire. Pour connaître […]

Leurs journaux intimes

Les gens disent la vérité dans leurs journaux intimes. Leur vérité, bien entendu. Et je vous pose la question : quel autre genre de littérature peut prétendre à un tel degré d’authenticité ? Pas les autobiographies, ni les déclarations de revenus ni les correspondances. Surtout pas les correspondances, bien au contraire ! « Cela fait […]

Ecrire

Ecrire comme on s’embarque, comme on vogue, comme on vague, comme on sombre au milieu des vagues. Tempête le roman, le roman comme on crie, le roman jusqu’à en tituber. L’écrivain ivrogne ivre de destins innombrables, de vies extérieures, lointaines, qui saoulent comme un alcool exotique. Régis Jauffret

Ma vie

Ma vie, ce léger voile d’angoisse et d’espoir. Andreï Makine

Notre équilibre

J’embrasse ses larmes quand elle pleure, elle me sourit quand j’ai peur. Il est là notre équilibre. Elle est mon équilibre. Fleur Hana