Des êtres complets

Nous sommes des êtres complets et la nature nous amène à le ressentir profondément, alors que la société crée en nous le manque. Elle sait nous faire croire et nous faire ressortir qu’il nous manque quelque chose pour être heureux. Elle nous interdit d’être satisfaits de ce que nous avons, de ce que nous sommes. […]

Notre dialogue

Ce qui nous manque et nous manque le plus, quand quelqu’un disparaît, c’est que notre dialogue disparaît. Nous ne vieillirons pas ensemble, certes, mais il y a pire : nous ne parlerons plus ensemble. Madeleine Chapsal