L’esprit

Pourtant, la vie est supportable, la vie a de bons moments. Lundi est escorté par mardi, puis mercredi leur succède. L’esprit s’élargit d’année en année comme le tronc d’un chêne; le sentiment du moi se fortifie ; la douleur même se fond dans la sensation de cette continuelle croissance. Les soupapes de l’esprit s’ouvrent et…Continue reading L’esprit

La vie

Moi, je crois que la vie elle-même est faite de changement permanent, de mouvement. Cela n’aurait aucun sens de s’accrocher au statu quo. Seuls les morts sont immobiles…On a tout intérêt à non seulement accepter, mais initier le changement afin de pouvoir évoluer dans un sens qui nous convienne. Laurent Gounelle

Le bonheur

Je connais des gens malheureux parce qu’ils ont un an de plus ou des choses de ce genre. Le bonheur pris comme un but se détruit à pleins bords. Il coule à pleins bords chez ceux qui ne cherchent pas la satisfaction. Marcel Proust

En amour

On est souvent trompé en amour, souvent blessé et souvent malheureux ; mais on aime, et quand on est sur le bord de sa tombe, on se retourne pour regarder en arrière, et on se dit : J’ai souffert souvent, je me suis trompé quelquefois ; mais j’ai aimé. C’est moi qui ai vécu, et…Continue reading En amour

Littérature

Je lis toujours Rabelais et j’y adjoins Montaigne. Je me propose même de faire plus tard sur ces deux hommes une étude spéciale de philosophie et de littérature. C’est, selon moi, un point d’où sont partis la littérature et l’esprit français. Gustave Flaubert

L’instant présent

Mais de quoi l’instant présent était-il fait ? Quand on est jeune, le futur, tel au morceau de verre, se superpose au présent qui tremble et qui frisonne. Quand on est vieux, le passé, tel un verre épais, se superpose au présent qui vacille et se déforme. Tout le monde est persuadé, néanmoins, que le…Continue reading L’instant présent

Poète

Chaque paysage a sa grammaire. En montagne, les sommets sont des majuscules, les torrents des virgules qui permettent de rythmer le regard, chaque être vivant trace des phrases dans ce paysage. Certains s’accordent entre eux et créent de la poésie. L’homme est invité chaque jour à être poète ou vandale. Éric de Kermel

Hautes joies

J’appris ce qui sépare la détresse de la mélancolie, et la sécheresse de la sérénité ; j’appris les hésitations du cœur, ses délires, l’éclat des grands renoncements et les murmures souterrains de l’espoir. Je m’exaltais, comme aux soirs où, derrière des collines bleues, je contemplais le ciel mouvant ; j’étais le paysage et le regard…Continue reading Hautes joies

Comme un océan

J’aime bien l’idée de la littérature comme un océan, dans lequel chaque livre, qu’il soit publié ou qu’il reste inédit, est pareil à une bouteille à la mer, lancée au hasard des vents et des courants, et qui porte parfois son message à l’autre bout du monde ou à l’autre bout du temps. J.M.G. Le…Continue reading Comme un océan

L’amour

La réalité est l’absence apparente de contradictions. Le merveilleux, c’est la contradiction qui apparaît dans le réel. L’amour est un état de confusion du réel et du merveilleux. Dans cet état, les contradictions de l’être apparaissent comme réellement essentielles à l’être. Louis Aragon