Tant de femmes

J’ai aimé tant de femmes, entrevues, croisées, disparues, lisant dans les trains ou marchant dans les rues, j’ai aimé de jeunes mères à la tendresse lasse, des silhouettes graciles séparées par des vitres, de belles effarées, de belles éloignées, des élégantes, des pensives, des ensoleillées, j’ai aimé cet intime secret qu’elle protègent, l’art qu’elles ont…Continue reading Tant de femmes

Les blessures

Si le temps mesure quelque chose chez un être humain, ce sont les blessures. Je pense n’en avoir eu ni plus ni moins que n’importe qui : beaucoup, donc. Amélie Nothomb

Vivre

Pascal a génialement résumé l’essentiel : “Ainsi si nous ne vivons jamais, nous espérons de vivre”; si bien que ” nous disposant toujours à être heureux, il est inévitable que nous ne le soyons jamais”. André Comte-Sponville