Le funambule

En vérité, le poète, le vrai poète, possède l’art du funambule. Écrire, c’est avancer mot à mot sur un fil de beauté, le fil du poème, d’une œuvre, d’une histoire couchée sur un papier de soie. Écrire, c’est avancer pas à pas, page après page, sur le chemin du livre. Le plus difficile, ce n’est…Continue reading Le funambule

Le bonheur

Je connais des gens malheureux parce qu’ils ont un an de plus ou des choses de ce genre. Le bonheur pris comme un but se détruit à pleins bords. Il coule à pleins bords chez ceux qui ne cherchent pas la satisfaction. Marcel Proust

Exister

Tout ce qui est immatériel a la prétention de devenir matériel. Les esprits rêvent de devenir des gens. Les idées rêvent d’être prononcées par des bouches ou écrites dans des livres. Les fantômes en ont marre de voler et de traverser les murs, ils souhaitent pouvoir s’asseoir, marcher, dormir, souffrir dans leur chair. Ils veulent…Continue reading Exister

L’acte d’écrire

Mais je ne suis pas de ces écrivains qui, d’avance, savent ce qu’ils vont faire. Je ne prends jamais de notes et je travaille toujours comme ça : l’acte d’écrire est un voyage dans l’inconnu. Je vais où je peux. Marguerite Duras

Paix de l’esprit

Le plus grand effort culturel du siècle, que ce soit Marx ou Freud, fut en faveur des prises de conscience : nous avons désappris à nous ignorer. Au détriment du bonheur, qui est pour une grande part paix de l’esprit et qui fait toujours l’autruche. Sans parler que toute connaissance psychologique de soi-même est un…Continue reading Paix de l’esprit

Les rêves

” Nous passons un tiers de notre vie à dormir. Un tiers. Et un douzième à rêver. Pourtant, la plupart des gens s’en désintéressent. Le temps de sommeil n’est perçu que comme un temps de récupération. Les rêves sont presque systématiquement oubliés dès le réveil. Pour moi, ce qu’il se passe toutes les nuits sous…Continue reading Les rêves

Le silence

Le silence est la base du poème. Un poème c’est la manière dont le silence est contrarié, offensé, dupé, tourmenté, frappé, blessé, vaincu.Il arrive que le silence soit distrait. Trop tard ! Le poème est là. Jean Cocteau

Le refuge du livre

Mais c’est, plus quotidiennement, le refuge du livre contre le crépitement de la pluie, le silencieux éblouissement des pages contre la cadence du métro, le roman planqué dans le tiroir de la secrétaire, la petite lecture du prof quand planchent ses élèves, et l’élève de fond de classe lisant en douce, en attendant de rendre…Continue reading Le refuge du livre

Sentiment amoureux

La simple réalité du sentiment amoureux est une grâce, un état d’éveil absolu où toute autre réalité est abolie. Amélie Nothomb

Les vies

Les vies se transforment en trajectoires. Les oscillations, les hésitations, les choix contrariés, les déterminations familiales, le libre-arbitre réduit comme peau de chagrin, les deux pas en avant trois pas en arrière sont tous gommés finalement pour ne laisser apparaître que le tracé d’une comète. Véronique Ovaldé