Les blessures

Les blessures qu’on ne voit pas, elles sont difficiles à panser. Sofi Oksanen

L’amour

Parfois, l’amour est éphémère. D’autre fois, il est profond et tenace. Peu importe le temps qu’il dure, il ne faut jamais le laisser passer. Anne Robillard  

La crédulité

La crédulité n’est-elle pas un penchant naturel, pour ne pas dire un baume apaisant aux brûlures du quotidien ? Ysabelle Lacamp

Rien n’est exclusif

Le jour commence à poindre, les étoiles pâlissent, mais le jour et la nuit ne sont pas exclusifs, rien ne l’est, sauf la haine en son orgueil inepte, tout s’interpénètre, se ramifie, se féconde. Sylvie Germain

La nécessité de mots

Je veux capturer le présent qui, par sa nature même m’est interdit…Mon thème est l’instant, mon thème de vie. Je cherche à lui être pareille, je me divise des milliers de fois en autant de fois qu’il y a d’instants qui s’écoulent — fragmentaire que je suis et précaires les moments — je ne me […]

Personne n’écoute

Je préfère parler à un mur plutôt qu’à la plupart des gens. Les murs ne te font pas ces remarques ridicules que t’as pas envie d’entendre mais qui te trottent quand même dans la tête. Un mur n’écoute peut-être pas. Mais de toute manière, personne n’écoute. Katarina Mazetti

La part de vérité

Les souvenirs se construisent avec délicatesse avant de se déposer dans la mémoire, mais ils ne se figent pas, ils se transforment au rythme des sentiments qui les accompagnent, jusqu’au jour où il devient malaisé de distinguer la part de vérité qu’ils contiennent. Carla Guelfenbein

Devenir soi-même

Devenir une mère, oh oui, c’est une chose. Mais c’est devenir soi-même qui est le plus difficile. Anne-Laure Bondoux

Prisonnière de ce silence

Je veux « parler ». Je veux comprendre ce qu’on dit. J’en ai marre d’être prisonnière de ce silence qu’ils ne cherchent pas à rompre. Je fais des efforts tout le temps, eux pas assez. Les entendants ne font pas assez d’efforts. Je leur en veux. Emmanuelle Laborit

Réalité trop complexe

La réalité est trop complexe, trop perturbante aussi… Pour trancher dans le vif, il faut être loin, très loin du vif. On ne gouverne bien que dans l’abstrait. Madeleine Chapsal