Le silence

te boire pour moi seul au milieu de tout ce qui t’entoure te siroter à même le silence de la beauté des choses venue reprendre parole à ta juste mesure Fernand Durepos

La blessure des mots

Pressez-vous de m’aimer. J’avais froid tout à l’heure.   Le vent du soir gémit comme enfant glacé.   D’infatigables maux pleuvent sur ma demeure,   Et mes élans d’hier ont pour toujours cessé.   Car hier est si loin…si loin que, terrassé,   Je sens de toutes parts le néant qui m’effleure ;   Le […]