Nos désarrois

Nos désarrois se frôlent, s’égarent, s’explorent, médusés, puis se chevauchent jusqu’à l’aube.

Didier Celiset

Un commentaire sur “Nos désarrois

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.