Se connaître

 » On peut connaître plusieurs échecs, mais il ne faut pas qu’on échoue définitivement. Il est même nécessaire de connaître l’échec, afin de mieux se connaître. Afin qu’on voie,  » Ah oui, cela m’est arrivé et je me suis relevée. J’ai été aplatie par terre, et je me suis remise debout. Je ne me suis pas enfuie, je me suis relevée sur l’endroit même où l’on m’a écrasée.  » C’est ainsi qu’on commence à se comprendre  »  Maya Angelou poétesse, écrivain

 

Laisser un commentaire