Vivre autrement

Quand j’ai commencé à vivre autrement, j’ai éprouvé une sorte de haine, de dégoût puis je me suis intéressée aux cristaux, à la peinture, aux expositions. J’ai fait les marchés. J’ai eu mon cancer. Un corps attaqué, c’est terrible. Les mots, cela ne change pas grand-chose. Les coups, on les prend, la maladie, ça réveille.

Monique

Laisser un commentaire