Elle s’en va

Elle s’en va…Je reste avec la fêlure des mots, le vertige absolu de la nuit, sans comprendre…à l’aube, je serai groggy dans son corps…

Didier

Laisser un commentaire