Un fou et sa muse

Elle est près, elle est loin. Je la rejette, je l’aime tant. Elle revient, elle n’est jamais partie. Je m’éloigne, elle s’interroge… De toute façon, elle est inaccessible. Toutefois je me glisse dans les fractures de son âme et je suis dans son corps, dans le délire de mes poèmes.
Didier

Laisser un commentaire