Ces histoires

J’aime les gens simples, authentiques. J’aime les gens qui ont une histoire. J’aime les histoires des gens. Je peux ainsi cerner la nature humaine. Défilent les vérités, les mensonges, les sornettes, le simulacre, les dérives…la matière première pour écrire. Et l’écriture elle-même bifurque vers des chemins si complexes, truffés de sincérité, de dérision…Mon histoire scellée aux histoires des autres, mes mots noués à la nostalgie, d’autres mots frôlant la lucidité…au bout du compte, un livre de fêlures.
Didier

Laisser un commentaire