Absurde

 » Absurde, il n’y a que toi qui soit pur  »  César Vallejo poète

Laisser un commentaire