J’aime

J’aime ses silences, ses retenues pourtant débridées, les torrents verts de tendresse de ses yeux
Didier

Laisser un commentaire