Seul avec elles

Seul avec la nostalgie et la fièvre, seul à vaciller jusqu’au matin…
Didier

Laisser un commentaire