Repères

 » Il s’en faut d’un rien pour que la raison s’égare quand on a perdu ses repères  »

Dominique Muller

 

Laisser un commentaire