Une pause

Une pause comme une source, comme un doute qui s’épanche, comme un lever de rideau Didier Celiset

Timorée

J’aime l’aube timorée Didier Celiset

Déjeuner

Déjeuner de tendresse tatillonne dans un restaurant Didier Celiset

Ecrire

 » Ecrire : Il le faut absolument pour sortir de soi-même  » Jean Filiatrault  

J’entends

J’entends les pas des solitudes, d’autres solitudes qui tournent sur elles-mêmes dans quelques mètres carrés, des solitudes mouillées de nostalgie, crispées face à l’espoir. Didier CELISET

Pour Christine

Juste ce respect dont elle a besoin pour tenir, pour rester sur cette route qui mène à l’incertitude, néanmoins à la survie… Didier Celiset

Les mots du coin

Les mots du coin enjambent la rivière de l’indignation Didier Celiset