Deux heures

Deux heures à écouter quelqu’un qui ment. Deux heures perdues ou inquisitrices pour cerner l’absurdité du leurre ?

Didier Celiset

Laisser un commentaire