Que l’on vienne me dire !

Que l’on vienne me dire  »je n’ai pas envie d’écrire » ! Je ne pense pas entendre une telle ineptie. Car les gens ont envie d’écrire, tout le monde est tenté par cette magie de l’écrit…seulement l’écriture n’occupe pas vraiment nos pensées et même ne se dessine pas dans la moindre partie de notre esprit au cours d’une journée partagée entre soucis, insouciance, projets, bavardages, activités, repos, bref, l’écriture se logerait donc dans une parcelle de l’inconscient, néanmoins la parcelle peut être vivace…on a envie de raconter, de transmettre et de partager aussi, cette envie est quasiment vitale au quotidien et s’exprime verbalement…transposer ce besoin de partage, écrire, aussitôt on se heurte à l’inconnu qui réside en nous, prenant la forme d’un océan où tout est englouti, là on bute contre des réticences, des appréhensions, le manque de confiance, le manque de temps, on fléchit devant ce qui peut être un prétexte à laisser la tentation d’écrire sur son socle velléitaire.

Didier Celiset

 

Laisser un commentaire