Un rêve

Je rencontre régulièrement des gens qui me confient ce rêve, celui de raconter leur vie, d’écrire un jour leur vie, et souvent, l’enfance revient, surtout si celle ci a été traversée d’observations gravées comme de douloureuses réminiscences, ensuite l’amour s’insinue avec ses expériences, désillusions, drainant son lot de regrets…Je ressens une incroyable envie chez ces personnes de retracer un parcours greffé de tolérance, de lucidité, d’amertume parfois. En fait, l’écriture leur semble se fondre dans une autre galaxie, un rêve, un projet maintes fois reporté ou tout simplement l’écriture fomente-t-elle les appréhensions, blocages ou trouve sa meilleure réticence à travers la pudeur…Pourtant ces gens s’animent, s’enflamment ou laissent couler quelques larmes en me confiant des pans de leur histoire. Souvent leurs confidences recèlent des détails révélateurs d’un parcours. Leur récit oral est déjà riche en émotions, descriptions, serti de leurs failles, de leurs atouts, saturé d’anecdotes, porteur de sous-entendus ou secrets enfouis en eux mais si perceptibles…Aussi, le passage à l’écrit pourrait se faire aisément tant la mémoire est vivace, volcanique, déchirée…en tout cas ces témoignages me confortent dans mon concept d’un atelier d’écriture axé sur l’état d’esprit, la confiance en soi avant toute méthode…Cela pourrait se traduire par un transfert de la fertilité des souvenirs en récit imprégné de paliers d’assurance… d’ailleurs paradoxalement les retenues contiennent les germes d’une aisance dans l’écriture. La mémoire est aussi une source suffisamment stimulante pour entamer ce récit d’une vie avec les allées de la jeunesse, ses aventures sur un chemin de rêve, de combats, de rencontres, de solitude, émaillé des assauts du destin..

En participant à mon atelier d’écriture autobiographique, certaines personnes pourraient trouver ce déclic, cette motivation pour se lancer, soulevant cette nappe pudique, cette tenaille de reports évoqués, le manque de temps pour écrire, l’incapacité d’écrire, ces complexes alliés au rêve…Pourtant l’écriture est à notre portée.  On peut s’extirper de cet étau de fantasmes, d’envie, de craintes tant l’écriture est attrayante comme la liberté.

Didier Celiset animateur d’un atelier d’écriture autobiographique

Lieu : Paris 12 ème

Contact : 06 81 94 24 56

ATELIER D’ÉCRITURE AUTOBIOGRAPHIQUE-L’ART D’ÉCRIRE

http://latentationdecrire.com/accueil-4/latelier-decriture-autobiographique/

 

Laisser un commentaire