Son silence

Son silence fut comme une blessure posée sur ma solitude, son silence me fit compter les jours, ces jours sans ses mots, sans sa voix, sans cette sensualité d’ailleurs quand elle est assise en face de moi, une sensualité qui me bouleverse et me fascine.

Didier Celiset

Laisser un commentaire