Extrait Dans ses yeux bleus

J’aimerais donner une place à l’écriture car elle traverse l’inconscient des gens. Qui n’est pas tenté par l’idée d’écrire sa biographie ?  Quel privilège de voir défiler sa vie pleine d’évènements heureux, de galères, de souffrances, sans la moindre censure ! C’est une sorte d’ancrage. Sur une palette d’émotions, les joies frayent avec les échecs. Les réussites et les déboires s’entrelacent aussi. Avec l’écriture on peut façonner son témoignage. Les situations s’enchevêtrent, s’ajustent. Les bons moments et les autres sont là, sous l’océan de la mémoire ou du cœur. L’écriture amplifie et libère aussi. Elle mêle les plaies et le soulagement.

Didier Celiset

Roman « Dans ses yeux bleus »

Laisser un commentaire