A l'ère de la communication

A l’ère de la communication, agglomérat d’aberrations, d’arlequinades, de compromissions indécentes, les solitudes n’ont jamais été aussi vastes et profondes.

Didier Celiset

Laisser un commentaire