L'aube

Je reprends un café puis mes doigts semblent érafler les touches du clavier. Le silence et la nuit se tolèrent. Les mots de l’aube s’incendient…

Didier Celiset

Laisser un commentaire