Le silence

J’observe de ma fenêtre . Je le regarde passer dans la rue. Je le rejoins ; il m’enveloppe et j’écoute. Il est souvent trompeur. Il pose des problèmes qu’il faut deviner.
Tahar Ben Jelloun

2 commentaires sur “Le silence

  1. il parle si fort qu’il n’est pas possible d’entendre les cris de ses angoisses de ses peurs..dans la nuit lorsque le ciel se couvre de ténèbres qu’il ne veut pas lâcher le noir du désespoir alors , une étoile au lointain arrive pour emporter les chagrins,les maux..le silence est alors peuplé de rêves et la vague doucement s’allonge sur la gréve..Mon Dieu comme tout est beau!

Laisser un commentaire