L’antre des blessures

L’écriture est l’antre des blessures. Les mots sont intouchables.

Didier Celiset

2 commentaires sur “L’antre des blessures

  1. “Les mots sont intouchables” … voilà qui est très intéressant … je me suis souvent demandée s’ils ne souffraient d’être amputés ici et là au gré des réformes, des nouvelles téchnologies … si en touchant à leur intégrité physique nous ne les blessions pas plus profondément ….

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.