L’antre des blessures

L’écriture est l’antre des blessures. Les mots sont intouchables.

Didier Celiset

2 commentaires sur “L’antre des blessures

  1. « Les mots sont intouchables » … voilà qui est très intéressant … je me suis souvent demandée s’ils ne souffraient d’être amputés ici et là au gré des réformes, des nouvelles téchnologies … si en touchant à leur intégrité physique nous ne les blessions pas plus profondément ….

Laisser un commentaire