Le lecteur

La véritable littérature devait remuer le lecteur, lui faire mal, modifier sa perception des choses, le jeter d’une poussée précise de la falaise de la clairvoyance.

Félix J. Palma

2 commentaires sur “Le lecteur

  1. Et pourquoi pas, lui faire du bien, modifier sa perception des choses, le hissé d’une main douce et précise de sa falaise de sa clairvoyance à plus de lumière encore? Plus de paix … plus de douceur … plus de joie … plus de forces … et même à être comblé-repus-satisfait … heureux! Et même débordant au point de pouvoir « arroser » d’autres. Derrière chaque littérature, il y a forcement un auteur! 🙂 Et lui nous pousse vers un chemin ou un autre, celui qu’il a lui-même passé!

Laisser un commentaire