Débordement

Du point de vue de l’esprit, il n’y a aucune différence entre surabondance et pénurie : plus on va dans la solitude et plus on a besoin de solitude. Plus on est dans l’amour et plus on manque d’amour. De la solitude nous n’en aurons jamais assez et il en va de même pour l’amour- ce versant escarpé de la solitude.
Christian Bobin

Laisser un commentaire