Le cours de notre vie

Et si le cours de notre vie ressemblait au cours d’eau d’une rivière?
 
Si l’on regarde le tracé d’une rivière sur une carte, entre sa source et le fleuve où elle se jette, on la voit tantôt avancer droit, tantôt zigzaguer, parfois même repartir en sens contraire. Celui qui naviguerait sur ses eaux pourrait avoir le sentiment d’hésitations et de contradictions permanentes dans son parcours.
Il arrive même à ses flots de stagner longuement quand ils se jettent dans un marais ou un lac qu’ils remplissent, avant de reprendre leur course de l’autre côté.
Pourtant si l’on étudie une coupe latérale du terrain où s’écoule cette rivière, on constate qu’elle ne cesse jamais un instant de progresser le long de la pente qui la conduit inexorablement jusqu’au fleuve. Même ses revirements, même ses zigzags et ses stagnations font partie du trajet le plus court vers son embouchure, compte tenu des obstacles présents sur sa route.
A-t-on jamais vu le moindre cours d’eau remonter une pente?
Même lorsqu’elle recule la rivière avance.
Olivier Clerc

Laisser un commentaire