Le quotidien

Tout le monde a peur du quotidien comme d’une fatalité qui développe l’ennui, l’habitude. Moi je ne crois pas à cette fatalité, je crois que le quotidien est la source de la complicité, c’est là qu’au contraire de l’habitude on peut y inventer le luxe et le banal, la démesure et le commun. Marc Levy

Le bonheur

A condition de ne regarder ni en arrière, ni en avant, ni dans les coins, c’est ce qu’on appelle le bonheur. Françoise Chandernagor

Les livres crient

Parce qu’elle avait passé sa vie dans les livres, elle ne se forgeait plus d’illusions sur eux, elle savait que les livres mentent, crient, se contredisent ; ils ont la bouche sale, les livres, ils ont trop mangé, trop vomi, trop mâché, trop régurgité, trop baisé, trop étreint. Quand elle entrouvrait un volume, elle en trouvait […]