Il faut s’aimer

Il faut s’aimer, et puis il faut se le dire, et puis il faut se l’écrire, et puis il faut se baiser sur la bouche, sur les yeux et ailleurs. […]
Quand je suis triste, je pense à vous, comme l’hiver on pense au soleil, et quand je suis gai, je pense à vous, comme en plein soleil on pense à l’ombre.
Irène Frain
(Victor Hugo à Juliette Drouet. 18 mars 1833)

Laisser un commentaire