Le désamour

L’amour est un principe mystérieux, le désamour plus encore, on arrive à savoir pourquoi on aime, jamais vraiment pourquoi on n’aime plus.
Hélène Grémillon

3 commentaires sur “Le désamour

  1. Je rejoins partiellement Hélène et Ideelle. Quant à moi… je ne sais jamais pourquoi j’aime où je n’aime pas… Je dois reconnaitre que cela donne pour moi à l’amour un caractère éminemment immanent.
    Bien sûr je peux choisir d’apprécier, et de continuer à rester en présence et alors un miracle peut se produire… J’aime ou non … Allez savoir…
    Finalement l’amour pour moi n’a pas de raison, d’être… Il est simplement… sans raison… Le désamour aussi…
    Bon merci comme toujours de ces partages qui m’inspire ou non, mais ne me laisse jamais déçu.

Laisser un commentaire