Se pardonner

Je m’en voulais de toutes mes tripes, je dois me pardonner de toutes mes tripes. Me réconcilier avec moi-même, avec ce moi que j’ai peur de regarder de trop près: le moi vaniteux, mesquin, frileux, le moi faillible. Se pardonner n’est pas une affirmation ni une intention, c’est un processus qui me mène à accepter d’être juste humain, un être fragile, un être perfectible.
Fabrice Midal

Un commentaire sur “Se pardonner

Laisser un commentaire