Altruiste

Rien de ce que nous faisons n’est réellement altruiste : nous agissons toujours pour avoir des bénéfices secondaires psychiques. Augmenter notre production cérébrale d’endorphines est notre seul moteur. Mais ce constat troublant ne doit pas conduire à être misanthropes et cyniques : ce n’est pas parce qu’on est altruiste par égoïsme neurobiologique qu’il ne faut pas l’être.
Laurent Alexandre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.