La force créatrice

Ce n’est pas parce qu’il avait du génie que Gauguin est parti peindre à Tahiti en abandonnant sa jeune femme et ses quatre enfants : il n’en savait rien encore, de son génie. C’est parce qu’il était un homme et qu’il pouvait déserter sa famille sans être poursuivi, interné, condamné par la société.

Loin de moi l’idée de parler de destin contrarié dans mon cas, de talent étouffé… Je cherche simplement à expliquer le renoncement de trop de femmes qui avaient peut-être quelque chose à dire, à inventer, et qui n’ont jamais pu l’exprimer. « Comment pourrait-il en être autrement ? Les femmes sont restées assises à l’intérieur de leurs maisons pendant des millions d’années, si bien qu’à présent ce sont les murs mêmes qui sont imprégnés de leur force créatrice.
Benoîte Groult

Laisser un commentaire