Les vertiges

L’amour était bien plus sublime que les vertiges limités d’une passion.
Alexandre Jardin

Laisser un commentaire