Perception du temps

Jeune, on pense que l’existence n’a pas de fin. Et, quand la vie vous rattrape au tournant, on regrette de ne pas avoir mieux utilisé son temps. Pourtant, à ne jamais perdre la perception du temps qui passe – en quête d’intensité existentielle -, on risque de passer à côté du sens de la vie.
Karen Viggers

Laisser un commentaire