Hier, c’est mon jour

Hier, c’est mon jour. C’est lui que je lis dans l’instant qui s’attarde. Qu’il bâille, s’entrebâille et j’en profite aussitôt pour sonder à nouveau du regard ce qui m’échappa la veille pour pouvoir ensuite y retourner du moins en songe, la seule voie qui me reste. Hier alors se transmue vite en naguère où se distingue le fantôme perdu d’un jadis prêt à naître….
Michel Chaillou

Laisser un commentaire