Deux êtres

Deux êtres se croisent parce qu’ils ne peuvent s’éviter ce sont les empreintes qui s’interpellent le regard est le prolongement de la destinée l’illusion d’un instant d’immortalité Alain Mabanckou

L’intelligence

Bien sûr, il y a des gens qui auront lu Freud, Platon, qui sauront jongler avec les quarks et faire la différence entre un faucon pèlerin et une crécerelle, et qui seront des imbéciles. Néanmoins, potentiellement, en étant en contact avec une multitude de stimulations et en laissant son esprit fréquenter une atmosphère enrichissante, l’intelligence […]

Notre corps

…) à se demander si le temps existe réellement, s’il n’est pas une invention de l’être humain, une invention de la pensée, la seule chose qui existe c’est nous, nous dont le corps n’arrête pas de se modifier, de se transformer, comme une oeuvre plastique vivante, unique, à l’évolution imprévisible, c’est ça la réalité, c’est […]

Des souvenirs

Les choses vivantes sont toujours des souvenirs. Nous sommes tous des souvenirs vivants de choses qui étaient belles. La vie est le souvenir le plus touchant du temps qui a produit ce monde. Pascal Quignard

L’émotion

Nous voulons tous être aimés, à défaut, être admirés, à défaut, être redoutés, à défaut, être haïs et méprisés. Nous voulons éveiller une émotion chez autrui, quelle qu’elle soit. L’âme frissonne devant le vide et recherche le contact à n’importe quel prix. Lise Bourbeau

Le « pourquoi »

Si nous avons du mal à percevoir les messages que nous envoie notre souffle dans notre quotidien, c’est que le monde où nous vivons nous a conditionnés à faire prévaloir le mental dans notre vie et que nous nous sommes laissés faire. Le mental est important pour organiser notre existence, pour les choses pragmatiques, nos […]

La vérité

La vérité réside toujours dans le roman que l’on se raconte pour parvenir à vivre. Le vrai réel, c’est l’histoire qui nous constitue, pas les faits. Alexandre Jardin

Le reflux

Apprenez à me connaître ! J’aime tout ce qui vieillit, les rides, les crevasses, la peau qui se parchemine, la roche briseuse d’océan, la plage qui s’use à secréter son sable, la vague qui se retire plutôt que la fanfaronne qui jubile, avance, trop joueuse à mon goût. J’aime en tout le reflux plus que […]

La patience

Tout commence et tout finit toujours par la patience dans l’écriture d’un livre. Jean-Philippe Toussaint

Besoin d’être seuls

Le besoin d’être seuls que ressentent tant d’êtres très heureux ou très malheureux, c’est d’abord un besoin d’être seuls pour mieux retourner dans leur tête, sans avoir à répondre aux questions, sans avoir à être attentifs pour être polis, les images de bonheur ou de désespoir qui se bousculent sous leur crâne. Jean d’Ormesson